La gestion de l’amiante dans les ascenseurs : que faire ?

Qu’est-ce que l’amiante ? 

L’amiante est une matière minérale fibreuse utilisée autrefois dans les industries pour ses propriétés à la fois ignifuges, isolantes, résistantes à la chaleur, à la pression, aux agressions électriques ou chimiques. 

Ses particules pouvant se retrouver dans l’air, une fois inhalées, représentent un grand risque pour la santé : infections aux poumons ou cancers. 

 

Malgré ces risques, détectés à la fin du XIXème siècle, son interdiction ne sera pourtant actée qu’à la fin du XXème siècle au vu de l’état de santé des travailleurs côtoyant cette matière.  Un siècle dans lequel son usage dans l’industrie du bâtiment n’a pas cessé. De ce fait, aujourd’hui encore, de nombreuses constructions des années 1900 présentes en France sont encore des structures composées d’amiante, exposant ainsi des travailleurs et des usagers à cet élément toxique. 

 

Qu’en est-il dans le secteur de l’ascenseur ? 

D’après les chiffres de la fédération des ascenseurs, plus de 600 000 ascenseurs composent le parc français dont 50% ont plus de 25 ans. L’usage d’amiante ayant été interdit en 1997, nombreux sont donc les ascenseurs constitués de matériaux amiantés, un danger pour les travailleurs de l’ascenseur. 

Le Maître d’Ouvrage a l’obligation de faire réaliser un Diagnostic amiante avant travaux, expliquant son programme de travaux, permettant ainsi d’identifier les risques liés à son chantier et son environnement 

 

Où peut se trouver l’amiante dans un ascenseur ? 

L’amiante peut être présente dans toutes les zones de l’ascenseur, que ce soit dans la gaine d’ascenseur, la cuvette, les portes palières, les parois cabine, les mâchoires de frein, les peintures etc., mais également au niveau des parties communes (tel que murs, sol, plafond sur l’emprise des baies palières, ou dans la machinerie)

 

Mais une fois détecté, que faire ?

Lors des travaux des ascenseurs, lorsqu’un risque de présence d’amiante est détecté , il est important de faire appel à des professionnels certifiés dans le traitement  de l’amiante. 

Chez SHAFTEE, nous recommandons SOCOBAT, spécialiste du désamiantage d’ascenseur depuis 1992. 

SOCOBAT est une structure spécialisée dans les travaux d’ascenseurs qui, au vu de l’évolution du marché à la fin des années ‘90, s’est tourné  vers la gestion de l’amiante. 

 

Pour mener à bien leur mission de désamiantage, comme ils l’expliquent sur leur site, ils procèdent en plusieurs étapes : 

 

Partie administrative (avant démarrage du chantier) : 

  • L’élaboration et diffusion du plan de retrait à l’aide des documents réglementaires nécessaires à l’opération, nécessitant un délai de carence de 30 jours,
  • La réalisation des démarches auprès du centre de traitement pour la traçabilité des déchets (BSDA, CAP)
  • La demande de stratégie d’échantillonnage auprès du laboratoire, qui définira la métrologie du chantier

 

Partie Travaux :

  • La mise en place des protections de chantier, 
  • La réalisation d’un confinement statique, qui permet d’isoler la zone d’intervention, afin d’éviter la dispersion des fibres,
  • La mise en dépression de la gaine d’ascenseur, un brassage de l’air dans la zone d’intervention.
  • Tout au long de l’intervention, la réalisation des mesures d’air prévues dans la stratégie d’échantillonnage du laboratoire 
  • La dépose des matériaux et des produits amiantés selon un processus précis et détaillé dans le plan de retrait. 
  • L’évacuation des déchets par des transporteurs agréés ADR, capable de gérer les déchets amiantés
  • La traçabilité des déchets  à l’aide d’un bordereau de suivi des déchets amiantés (BSDA).

La dépose des dispositifs de confinement est réalisée sous 3 conditions :

  • La dépose  des matériaux et des produits amiantés effectuée,
  • Une analyse restant sous le seuil réglementaire des résultats obtenus suite à la  mesure après travaux,
  • Le contrôle visuel  du maître d’ouvrage.

 

À l’issue de  ces vérifications la phase de désamiantage est terminée, et la zone peut être restituée à l’ascensoriste pour la suite des travaux 

 

Vous l’aurez donc compris, pour tous les travaux qui concernent votre ascenseur, surtout s’ils ont plus de 25 ans,  il est essentiel de vérifier la présence d’amiante avant tous travaux et de faire appel à des professionnels. L’exposition à l’amiante entraîne de graves effets à long terme sur l’organisme. 

 

SOCOBAT, grâce à leur certification Qualibat 1552, atteste leur capacité à gérer le traitement de l’amiante, et reste un interlocuteur idéal pour ce qui est de la gestion de l’amiante dans votre parc d’ascenseurs, d’autant plus grâce à leur expérience dans ce secteur.

 

Et vous, comment gérez-vous les risques d’exposition à l’amiante ? N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences, à nous recommander ou tout simplement nous donner un avis sur cet article. Rendez-vous en commentaire !